« Grande cause » du quinquennat d’Emmanuel Macron, la lutte pour les droits des femmes s’est manifestée par des paroles plus que par des actes.

Dès qu’il y a recul des droits sociaux, se sont les femmes qui en font d’abord et majoritairement les frais. Que ce soit sur le marché du travail, vis-à-vis de l’accès aux soins ou au cœur de la cellule familiale, les femmes subissent inégalités, oppression et violences. Siégeant au sein de la Délégation aux Droits des Femmes, je suis particulièrement investie sur les questions féministes. Sur notre circonscription, j’ai rencontré et je reste en lien avec les associations, bénévoles et élu.e.s qui agissent en faveur de ces questions. Je continuerai à porter leur voix et m’associer à leur combat.

En images

Lancement de la Mitryenne

Rencontre avec des associations féministes au Sénégal

Ciné-débat autour de « La Révolte des femmes de chambre »

Rencontre avec Femmes Solidaires

Rencontre avec l’association N’être Mère

Octobre Rose à Lagny